Le GR 65 : du Puy-en-Velay jusqu’à Saint Jean Pied-de-Port par le chemin de Saint-Jacques de Compostelle

Le GR 65 : du Puy-en-Velay jusqu’à Saint Jean Pied-de-Port par le chemin de Saint-Jacques de Compostelle

Parce qu’on l’appelle aussi « Via Podiensis », le GR 65 ou la « route du Puy » n’est pas qu’un sentier de grande randonnée. C’est un monument. Un monument immatériel classé en 1998 par l’Unesco au patrimoine mondial. Plus exactement ce ne sont que 7 tronçons remarquables et 160 km de la voie du Puy-en-Velay qui ont été répertoriés par l’institution. Ce chemin de pèlerinage vous fera traverser l’histoire et quelques-uns des plus beaux paysages de France pour vous mener jusqu’à Saint Jean Pied-de-Port après une trentaine de jours de marche et 750 km parcourus. L’itinéraire, depuis la Haute-Loire jusqu’aux Pyrénées Atlantiques, est un florilège de beautés sauvages qui se succèdent sans jamais se ressembler. Des monts du Velay aux plateaux rocheux du Rouergue, des causses du Haut-Quercy au pied du port de Roncevaux, « Via Podiensis » vous fera découvrir autant de régions différentes, chacune ayant son identité propre.

Des crêtes volcaniques du Velay aux escarpements granitiques de l’Aubrac

Sur cette première partie du GR 65, vous marcherez à travers le Velay, la Margeride et l’Aubrac pour rejoindre ensuite les causses du Haut-Quercy. D’un univers minéral à l’autre, vous laisserez très vite derrière vous la majestueuse chaîne des volcans d’Auvergne pour vous perdre dans la mystérieuse lande de la Margeride dont les aspérités granitiques se fondent parfois en une seule masse fuligineuse avec les ciels orageux. Puis, votre errance se poursuivra vers les plateaux désertiques de l’Aubrac où se perpétue le souvenir de la bête du Gévaudan. Et sur cette terre éminemment pastorale, le chemin de Saint-Jacques continuera de serpenter dans un univers peuplé de paisibles troupeaux et constellé de petits lacs et de ruisseaux. Sur la fin du parcours se dressera le magnifique village comme une récompense architecturale de vos efforts.

Le Haut Quercy de Figeac à Moissac

De Figeac à Moissac les vertes prairies de l’Aubrac laissent d’abord place à un écosystème rocailleux où la végétation se fait rare et maigre. Des massifs de chênes verts rabougris tiennent lieu de balisage à la « Via Podiensis ». Vous vous dirigerez ensuite vers la verte vallée du Lot et verrez peu à peu se dessiner une terre Méditerranéenne colorée et pleine de saveurs lavandières. Le paysage s’adoucit, sillonné par les méandres du Lot et englobé par de vastes parcelles agricoles plantées de vignes et de vergers. Un peu plus loin ce seront les grandes cultures céréalières du pays agenais.

Du pays agenais jusqu’aux Pyrénées

Au départ de Moissac et jusqu’à Saint-Pied-de-Port, « Via Podiensis » explore la grande Gascogne. Vous êtes au cœur de la Lomagne, pays des Églises romanes et de l’ail blanc. Puis le paysage change subitement. De vertes vallées en petits vallons vous parcourez le Gers où la lumière changeante illumine les cyprès qui bordent parfois votre chemin. Des champs de maïs et de tournesols vous entourent jusqu’à ce que le sentier se perde au cœur de vastes forêts de chênes qui par la suite laisseront place à des massifs de pins maritimes. C’est alors que s’annoncent le Béarn et le Pays-Basque, points de convergence de tous les pèlerinages qui mènent à Compostelle.

Participez !

Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. Politique de confidentialité

Blog.grmaps.net

Blog.grmaps.net

Lire la vidéo

3 minutes pour créer un article